La synchronisation

La synchronisation

Point de convergence des principales préoccupations des auteurs, la synchro offre de belles perspectives aussi bien en termes de notoriété que de revenus. Mélomane en quête d'une tribune audiovisuelle ou vidéaste à la recherche d'illustrations sonores, (in)formez-vous au gré d'un voyage dans les arcanes de la musique à l'image.

Le parcours d'une thématique aussi spécifique que celle-ci impose un léger détour sémantique : il convient en effet de s'accorder sur le sens accordé à la synchronisation. Il s'agit tout simplement de l'association d'une oeuvre musicale à de l'image et du son.

Pan singulier de l'industrie musicale, la musique à l'image mobilise des acteurs et des processus particuliers qu'il convient de maitriser. Si le rôles clé du superviseur musical et du responsable de synchro commencent à être discernés par le grand public, il semble opportun de faire la lumière sur les travailleurs de l'ombre qui forment les autres maillons professionnels de la chaine.

Cinéma, petit écran, publicité ou web-doc, le principe reste le même, notez en revanche que les modalités divergent selon qu'il soit question d'une commande ou de morceaux pré-existants. Enfin, pour avoir un ordre d'idée de la rémunération qui attend les différentes parties prenantes d'une synchronisation, c'est du côté de Marques et Musiques que ça se passe.

Et si vous êtes porteur d'un projet audiovisuel orphelin d'ambiance musicale, différentes plateformes permettent de remédier à cet écueil en proposant différents catalogues payants ou non. C'est notamment le cas de la plateforme communautaire Vimeo dont l'activité est brièvement présentée dans cet article de DBTH.

Facilitateur dans l'optique d'obtenir des synchros, l'éditeur fait également l'objet d'une fiche pratique.

;

Fiches pratiques sur le même thème

Actualités sur le même thème